congo-decouverte

À la découverte du Congo

Désireux de faire un périple dans un pays africain, j’ai décidé de me rendre au Congo. Rendu plus ou moins célèbre par les aventures du Tintin au Congo, il évoque pour le voyageur une promesse d’Afrique, un peuple de sourire et d’accueil, d’art de vivre.

Partir pour la République du Congo

Appelée communément Congo-Brazzaville, la République du Congo est un État de l’Afrique de l’Ouest dont la capitale est Brazzaville. Sa seconde grande ville est Pointe Noire située sur la côte Atlantique. Il ne faut pas la confondre avec la République Démocratique du Congo ou Congo-Kinshasa. Les deux pays voisins sont séparés par le fleuve Congo, en savoir plus ici.

C’est un pays de paysages et de forêts denses, d’arts et de traditions. Vous pourrez vous enfoncer dans la jungle, partir à la recherche d’une faune rare, en voie de disparition. Le tourisme est moins développé à cause de l’inexistence et de la faiblesse des infrastructures touristiques. Il est difficile de relier les différents sites. Toutefois, le Congo-Brazzaville est un pays où les voyageurs peuvent découvrir et admirer divers paysages panoramiques : lagons, lacs, chutes d’eau, rapides, panorama de rivières et de petits lacs. Trois types de reliefs constituent l’ensemble du pays. D’une part, à 80 kilomètres de la côte, les chaînes du Mayombe offrent le massif montagneux du pays. Du Nord-Ouest au Sud-Ouest, on découvre une étendue de plateaux et de collines. Plus de la moitié du pays est recouvert par une forêt équatoriale humide. Au Nord et au Nord-Est, la savane et les forêts galeries accaparent le reste du territoire congolais.

La savane abrite une faune très diverse mais dont certaines espèces sont menacées de disparition. J’y ai pu découvrir des tigres, des lions, des éléphants, des girafes, des guépards, des reptiles et diverses espèces d’oiseaux. Située sur la côte Atlantique, la ville de Pointe Noire est bordée par les mangroves et les baies. Vous pouvez y pratiquer une petite partie de pêche. Elle abrite également de belles plages.

decouverte-congo

Un pays d’artisanat et de traditions

Cela me semble vraiment intéressant de découvrir les petits villages et de faire la rencontre avec les villageois et leur artisanat. Les sculptures, les masques aux motifs polychromes abstraits, les statuettes bakongos et les sceptres nous montrent le savoir-faire congolais, un mélange de christianisme et croyances ancestrales. Ces dernières sont très ancrées dans le pays. Ainsi, les statuettes sont souvent plantées de clous pour déjouer le mauvais sort. Une exposition d’artisanat local installée sur le marché Poto-Poto à Brazzaville m’a permis d’admirer les peintures et diverses poteries, des petites statuettes ainsi que les fameux masques sculptés et faire marcher ce systeme.

Ce qui m’a tellement étonné au Congo, c’est sa coutume. Quitter un pays visité sans connaître une de ses principales traditions est inconcevable. Il s’agit de la tradition du mariage et de la remise de dot pour sceller l’union. Les familles des futurs époux sont entièrement impliquées dans le mariage de leurs enfants. C’est un événement célébré en grande pompe où certains rites sont à respecter. Le représentant de l’homme doit montrer ses talents d’élocution et prouver que le futur époux est issu d’une bonne famille capable de prendre soin de sa future épouse.